De nombreux facteurs doivent être envisagés dans le traitement de la SEP. Les personnes atteintes de SEP, aidés de leur équipe de soins, doivent être au centre de toutes les décisions. Les amis et la famille peuvent également jouer un rôle important dans le processus de traitement. Les objectifs et le processus thérapeutiques peuvent varier d'une personne à l'autre, mais il est très important pour chaque patient que le traitement soit instauré rapidement, qu'il soit traité régulièrement et que l'on surveille sa réponse au traitement.

Les sections suivantes sont destinées à fournir des renseignements pour aider à élaborer un plan de traitement efficace.

VEILLER À SON PROPRE BIEN-ÊTRE

Les personnes atteintes de SEP jouent un rôle important dans la prise de décisions relatives à la maladie. 

Pour commencer, il faut prendre soin de son corps et de son esprit en faisant de la réadaptation et en obtenant un soutien émotionnel. Pour les aider à prendre des décisions importantes, les patients sont entourés d'une vaste équipe de professionnels de la santé, notamment des omnipraticiens, des neurologues, des pharmaciens, des infirmières, et autres.

Les avantages d’un traitement précoce

Il est important de commencer le traitement aussi tôt que possible après avoir reçu le diagnostic.

Les études ont révélé que la survenue de poussées dans les deux premières années peut avoir des conséquences sur la progression précoce de la maladie.

Même dans les cas où l'activité de la maladie n'est pas perceptible, la SEP continue à endommager le système nerveux central (SNC), ce qui entraînera l'apparition de nouveaux symptômes par la suite.

Une fois la SEP diagnostiquée, l'objectif est de réduire l'activité précoce de la maladie – aussi bien les symptômes cliniques (par exemple, les engourdissements, les picotements, les troubles de la vision, etc.) que les changements sous-jacents dans le SNC, qui peuvent ne pas encore être apparents.

Objectifs du traitement

Les plans de traitement de la SEP varient d'une personne à l'autre, car les symptômes et les objectifs de traitement de chaque patient sont différents. Une fois la SEP diagnostiquée, il est important de fixer ses objectifs de traitement personnels. Souvent, ils peuvent être établis grâce aux discussions avec les professionnels de la santé, avec la famille et avec les amis et grâce à leurs conseils.
 

Les professionnels de la santé auront certains objectifs de traitement à l'esprit :

  • Réduire la fréquence des poussées
  • Ralentir la progression de l'incapacité
  • Prendre en charge les symptômes

La personne atteinte de SEP aura ses propres objectifs à l'esprit :  

  • Améliorer sa qualité de vie
  • Ses aspirations professionnelles
  • Sa vie de famille
  • Prendre en charge les symptômes
  • Les répercussions de la SEP sur sa famille et ses amis

Plan de traitement personnel

Une fois les objectifs de traitement fixés, le patient et le professionnel de la santé peuvent établir un plan de traitement personnalisé généralement en deux volets :

1. L'utilisation de thérapies et de traitements spécifiques contre la SEP (qui seront détaillés dans les sections suivantes).

2. Des thérapies ou des traitements supplémentaires pour aider à soulager les symptômes que les personnes atteintes de SEP peuvent présenter (qui seront décrits en détails dans la section intitulée VIVRE AVEC LA SEP).

Comment les médicaments contre la SEP peuvent aider

Il existe de nombreux médicaments pour aider à traiter la SEP. Certains sont utilisés pour traiter l'évolution sous-jacente de la maladie en modifiant l'activité du système immunitaire du patient. D'autres médicaments agissent sur les problèmes causés par la SEP et aident les patients à retrouver une partie des capacités que la maladie peut amoindrir.

Les médicaments contre la SEP sont efficaces pour agir sur plusieurs aspects de la maladie :

LES ATTAQUES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE


Habituellement, le système immunitaire protège l'organisme en attaquant les microbes. Dans la SEP, le système immunitaire devient hyperactif ou « déséquilibré » et il commence à attaquer la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière.

Les médicaments contre la SEP semblent agir en empêchant le système immunitaire d'attaquer et d'endommager la myéline. Arrêter les attaques du système immunitaire peut aider à réduire le nombre de poussées et à ralentir l'incapacité associée à la SEP.

TRAITER LES POUSSÉES


La bonne nouvelle est que ce ne sont pas toutes les poussées qui nécessitent d'être traitées. Les altérations sensorielles légères (engourdissements, picotements) ou les accès de fatigue qui n'affectent pas de manière importante les activités d'une personne peuvent généralement s'atténuer sans traitement. Dans le cas des poussées graves qui entraînent une perte de la vision, une faiblesse importante ou des troubles de l'équilibre – des problèmes qui interfèrent avec la mobilité, la sécurité ou la capacité générale du patient à fonctionner – la plupart des neurologues recommandent un traitement par des corticostéroïdes.

  • Les corticostéroïdes sont des substances qui agissent en réduisant l'inflammation, ce qui permet d'atténuer les symptômes de la poussée et d'accélérer le rétablissement.
  • Ils sont généralement administrés par perfusion ou par injection lente (ce qui permet au médicament de se rendre directement dans le sang), leurs effets secondaires peuvent comprendre des dérangements d'estomac ou des troubles du sommeil.
  • Utilisés pendant une courte période (le traitement dure généralement de trois à cinq jours), les corticostéroïdes sont considérés par la plupart des médecins comme étant des traitements relativement sans danger.
  • Les autres options de traitement comprennent : des injections, des perfusions et des comprimés administrés par voie orale.

TROUBLES LIÉS À LA MOBILITÉ


Les patients atteints de SEP ont déterminé que la mobilité était la fonction la plus importante à maintenir au fil de la progression de la maladie. Il est important de comprendre, de consigner et de reconnaître comment le fait de bouger affecte le corps (fatigue, faiblesse musculaire, engourdissements, etc.).

Discuter avec le médecin d'un traitement qui peut aider à prendre en charge les symptômes associés à la mobilité est une approche proactive chez les adultes atteints de SEP.

L'évaluation des options de traitement de la SEP

En raison du grand nombre de traitements offerts contre la SEP, trouver celui qui convient le mieux aux besoins d'une personne demande de tenir compte des objectifs de traitement et d'avoir un plan efficace.

Comme point de départ, voici quelques éléments à prendre en considération :
 

Efficacité, effets secondaires et utilisation sécuritaire

La SEP est une maladie très complexe qui touche les patients de manière différente.

Les médicaments contre la SEP ciblent le processus inflammatoire de la SEP et se sont révélés efficaces pour ralentir l'évolution naturelle de la maladie. On évalue l'efficacité des médicaments contre la SEP pour diminuer la fréquence et la gravité des poussées; pour diminuer le nombre de nouvelles lésions visibles à l'IRM dans le cerveau et la moelle épinière; et pour ralentir l'accumulation des incapacités.

Chaque traitement est unique et a ses propres effets secondaires et caractéristiques à prendre en compte pour une utilisation sécuritaire. Les bienfaits et les risques de chacune des options de traitement doivent être abordés dans la discussion avec l'équipe de soins spécialisée en SEP.

Types, formes et fréquence d'administration des médicaments

Lorsqu'on évalue les options de traitement, il faut choisir entre des médicaments de différents types, de différentes formes et ayant différentes fréquences d'administration.

TYPES DE MÉDICAMENT

À l'heure actuelle, il existe de nombreux types de médicaments fabriqués par plusieurs entreprises approuvés pour le traitement de la SEP au Canada.

Bayer AG
BETASERON® (interféron bêta-1b)

Biogen Inc.
AVONEX®  (interféron bêta-1a)
FAMPYRAMC (fampridine)
PLEGRIDY® (peg-interféron bêta-1a)
TECFIDERAMC (fumarate de diméthyle)
TYSABRI® (natalizumab)

EMD Serono Canada Inc.
REBIF® (interféron bêta-1a)

Genzyme Corporation
AUBAGIO® (tériflunomide)
LEMTRADAMC (alemtuzumab)

Novartis Pharma Canada inc
EXTAVIA® (interféron bêta-1b)
GILENYA® (fingolimod)

Teva Canada Limitée
COPAXONE® (acétate de glatiramère)

FORMES DE MÉDICAMENT

Pour la SEP récurrente-rémittente, les trois modes d'administration les plus fréquents sont les suivantes :


Les comprimés, des médicaments administrés par voie orale, sont les médicaments les plus récents dans le traitement de la SEP récurrente-rémittente. Ils peuvent être une solution de rechange efficace aux perfusions et aux injections. Si vous avez peur des piqûres, cette option de traitement mérite d'être envisagée avec votre médecin.

LES PERFUSIONS

Les médicaments par perfusion sont administrés par voie intraveineuse (IV) au moyen d'une aiguille dans le bras. Ils sont généralement administrés moins fréquemment qu'un médicament auto-administré par le patient et doivent être administrés par un professionnel de la santé dans un hôpital, un centre de perfusion ou un cabinet de médecin.

LES INJECTIONS

Les traitements injectables comptent parmi les traitements les plus courants de la SEP récurrente-rémittente. Votre médecin peut vous montrer, à vous ou à votre aidant, comment utiliser une aiguille ou un stylo auto-injecteur pour injecter le médicament sous la peau ou dans un muscle.

FRÉQUENCE D'ADMINISTRATION

La fréquence d'administration du médicament est un autre facteur important à prendre en considération au moment de choisir un traitement. 

Selon la forme choisie, le médicament peut être administré :

  • Chaque jour
  • Plusieurs fois par semaine
  • Une fois par semaine
  • Une fois toutes les 2 semaines
  • Une fois par mois  
  • Une fois par an


 

Autres considérations

RÉGIMES D'ASSURANCE-MALADIE ET ASSURANCES

Différentes personnes ont différents niveaux de couverture médicale, en fonction desquels ils peuvent obtenir un remboursement total ou partiel des coûts associés à leur traitement de la SEP.  

Ils peuvent bénéficier : 

- d'un régime d'assurance privé
- d'un régime d'assurance fédéral
- d'un régime d'assurance provincial

Le programme de soutien Biogen UNIMC peut aider à déterminer l'admissibilité du patient au remboursement par son assurance, à faciliter l'obtention des autorisations nécessaires et à explorer les options de remboursement complémentaires au besoin.

GROSSESSE

La SEP est généralement diagnostiquée entre 20 et 40 ans, c.-à-d. à un âge où l'on peut fonder une famille.

Si une personne atteinte de SEP prévoit fonder une famille, il est important d'évaluer les renseignements sur les effets possibles des traitements de la SEP pendant la grossesse.

Biogen a élaboré un guide utile qui aide à répondre aux nombreuses questions que certaines personnes pourraient avoir.

CLIQUEZ ICI POUR LE TÉLÉCHARGER

VOYAGER

La plupart des personnes atteintes de SEP peuvent voyager en toute sécurité en faisant des recherches approfondies et en s'organisant. Demeurer actif est bénéfique et les voyages sont une excellente façon de sortir et de bouger.

Tenir compte des effets secondaires possibles et de la nécessité de suivre un horaire (pour l'administration des médicaments) est une bonne idée pour les personnes atteintes de la SEP qui souhaitent voyager. Une discussion avec le médecin permettra d'établir s'il est sécuritaire de voyager en prenant ces médicaments et quels préparatifs sont nécessaires avant le départ.

 

Tirer profit au maximum de son plan de traitement.

Il est important de ne pas oublier que les médicaments contre la SEP sont conçus pour diminuer l'activité sous-jacente de la maladie. 

À l'aide d’un traitement, la progression de la SEP peut être ralentie, ce qui pourrait entraîner moins de poussées ou une diminution des symptômes. De nombreuses personnes ne percevront pas l'effet des médicaments (car ils travaillent « en coulisse » pour ralentir la progression de la maladie), mais respecter à la lettre le plan de traitement est la meilleure stratégie possible pour prendre en charge la SEP.

Toutefois, prendre un médicament contre la SEP pendant une longue période de temps peut représenter un défi. Il est important de comprendre le rôle de la médication dans le plan de traitement global de la SEP et de connaître les obstacles qui peuvent le plus souvent interférer avec le respect du plan de traitement.  

Rester sur la bonne voie repose sur plusieurs éléments clés : ne pas oublier de prendre ses médicaments, faire le suivi des symptômes au fil du temps, consigner les poussées, ne pas se fatiguer de prendre des médicaments et avoir une bonne technique d'injection.

NE PAS OUBLIER DE PRENDRE SES MÉDICAMENTS

  • Il peut être utile de prendre ses médicaments au même moment qu'une autre activité quotidienne, comme à l'heure du repas ou quand on se brosse les dents.
  • Programmer dans son téléphone intelligent un rappel de prendre ses médicaments chaque jour à la même heure ou mettre une note sur un calendrier.

On peut trouver facilement de nombreuses applications pour téléphone intelligent qui peuvent aider à ne pas oublier de prendre ses médicaments.

SURVEILLER LES SYMPTÔMES

  • Tenir un journal des symptômes de SEP. Prendre des notes tous les jours ou uniquement quand de nouveaux symptômes apparaissent. Ce journal sera utile au moment de discuter d'un plan de traitement avec l'équipe de soins.

Il existe, sur iTunes ou sur Google Play, de nombreuses applications pour téléphone intelligent qui peuvent aider à consigner l'apparition de symptômes.

CONSIGNER LES POUSSÉES


Parfois, une personne peut se sentir bien, puis présenter un épisode d'aggravation des symptômes.

  • Ces épisodes sont appelés des poussées, et ils peuvent fournir des renseignements importants sur l'état d'une personne atteinte de SEP.
  • Il est important de prendre en note quand les poussées se produisent, combien de temps elles durent et quels symptômes sont présents. Les consigner permet aux médecins d'en savoir plus sur ce qui se passe.

LASSITUDE DE PRENDRE DES MÉDICAMENTS


Chez certaines personnes, prendre des médicaments peut sembler comme un rappel indésirable qu'elles sont atteintes de la SEP. Ressentir une certaine lassitude de prendre des médicaments est à la fois courant et normal. Les personnes se fatiguent de prendre des médicaments, mais il est important de ne pas laisser ce sentiment entraver le traitement.

LASSITUDE DES INJECTIONS


Les injections sont un mode d'administration courant des médicaments contre la SEP, et la peur ou l'anxiété associées aux injections ont toujours été une préoccupation partagée par beaucoup dans la communauté de la SEP.

L'éducation thérapeutique sur les techniques d'injection et les attentes raisonnables à l'égard du traitement est une stratégie clé pour que le patient suive avec succès son plan de traitement.

Des renseignements sur les techniques d'injection peuvent être obtenus auprès des professionnels de la santé ou des programmes de soutien comme Biogen UNIMC

Les conséquences de laisser la SEP sans surveillance.


Si elle n'est pas traitée, la SEP peut évoluer vers la « SEP progressive secondaire ». Dans la SEP progressive secondaire, le degré d'incapacité du patient augmente constamment, et les personnes atteintes d'une SEP progressive secondaire ont tendance à ne pas se rétablir complètement des poussées.

 

Depuis plus de 30 ans, Biogen est un chef de file dans la recherche sur la SEP et l’entreprise offre le plus vaste portefeuille de produits à l’heure actuelle pour aider les personnes atteintes d’une forme récurrente de la SEP.